X

Nos amis les insectes

A tout problème sa solution : Il faut que j’attrape les bourdons qui viennent butiner et m’en servir comme appât !

Je m’allonge dans un champ et attends que l’opportunité se présente. Ils ne sont pas très vifs et plutôt faciles à attraper. Je me sers d’un sac « ziploc » que je referme  sur l’insecte. C’est une drôle de sensation que de sentir vibrer un gros bourdon entre ses doigts. Je referme le sac puis lui arrache les ailes à travers le sac. Je peux maintenant le saisir avec mes doigts sans risquer qu’il s’envole. Un coup de crochet et hop, l’appât est monté, le piège est tendu, la nourriture est servi.

Même approche : je rampe derrière l’herbe et fais en sorte de ne pas laisser apparaitre mon bâton. Je dépose le repas sur la surface de l’eau et m’attends à me faire arracher le bâton à tout moment, mais rien ne se passe. Il n’est pas appétissant mon bourdon? Deux, trois essais, au même endroit puis ailleurs. C’est l’échec. Je ne comprends pas trop pourquoi. Peut-être l’effet de voir un insecte faire du sur place dans le courant, ou mon gros bâton noir au-dessus de l’eau. J’abandonne pour aujourd’hui, je pars faire le tour du lac puis rentre à mon campement. Je démarre un petit feu et  me force à avaler quelque chose. J’ai fait cuire des graines germées mais elles ne passent pas vraiment, je suis encore ballonné. Enfin je m’enroule dans mon parapente, il est 21h, bonne nuit.

Leave a Reply

Votre nom *
Votre courriel *
Website
Message

N'hésitez pas

Contactez-moi


..........................................................................

Nom : Sébastien Roux