X

Sur le pouce

 

  Jeudi 17, c’est le test : est-ce que les Américains ont tous peur du tueur en série auto-stoppeur ou certains ont-ils échappé à la paranoïa politico-médiatique? Je joue sur l’image, ma seule référence dans cette situation : avoir l’air cool, en voyage, sportif, jeune, étranger, éduqué et tenir une bonne hygiène...et ça marche ! Mon premier lift, m’emmène droit à Jakson Hole, une ville touristique populaire peu avant Pinedale. Je découvre les paysages du wyoming pendant que Dave me fait part des conflits d’intérêts qu’il rencontre lorsqu’il doit remplir des contrats occasionnels pour  Monsanto dans le cadre de son travail.

  Nous franchissons ‘teton pass’ et décidons de faire un arrêt pour se dégourdir les jambes. Je suis excité de revoir des montagnes, le plat pays Québécois m’a rendu nostalgique! C’est parti pour une petite rando, j’emmène mon sac avec moi car je compte bien me trouver un décollage...et j’ai bien fait : Premier déco en situation totale. C’est encore tôt, le thermique semble tout juste s’installer mais je ne vais pas faire attendre mon hôte. Et puis c’est l’occasion de tester les conditions locales et de voir si les ascendances s’enroulent comme outre atlantique. La réponse est oui bien entendu. La brise n’est pas installée, je rebondis de bulle en bulle et viens me poser 15 minutes plus tard un peu plus bas, sur une piste de décélération en bordure de la route principale où nous avions convenu de se retrouver. La voile vole, les thermiques montent, les freins freinent, le système de largage fonctionne, je crois que tout va bien se passer.

  Je finis la journée sous la tente en bordure de forêt. Après une petite toilette en bordure du ruisseau, je m’assieds et contemple les forces de la nature délivrer leur message invisible aux habitants de cette planète. ça gronde et ça tonne sur les hauts plateaux de la Sierra. Un arc en ciel se mêle à l’orchestre. Un son et lumière magique s’efface à l’horizon pour finalement venir me rincer les idées. La nuit sera bonne et légère.

Le parapente, plus qu'une simple voile.

Voyager léger n'est pas toujours facile. Un bon moyen d'y parvenir est de donner une double utilitée à chaque chose emportées.

Mon parapente lui, me sert à trois choses:

  • Voler
  • Me tenir chaud la nuit. Il me servira de sac de couchage.
  • M'isoler du sol. Il me servira de tapis de sol

 

Leave a Reply

Votre nom *
Votre courriel *
Website
Message

N'hésitez pas

Contactez-moi


..........................................................................

Nom : Sébastien Roux