X

Dur dur

Dimanche 20, Je m’étais fixé un départ pour 6h...ça sera 7h. Pas trop le choix de me lever tôt, il faut être prêt à décoller vers  midi pour profiter des conditions thermiques de l’après-midi. Je check mes graines germées et constate ce que j’avais pressenti la veille : ça ne germe pas fort! Ce doit être l’altitude. Je commence à reconsidérer mes repas et leurs compositions.

Puis c’est reparti. Le sac se fait rapidement lourd, je sens l’altitude qui me ralentit le rythme tout en accélérant le cœur. Je croise mon premier randonneur, un jeune qui effectue le CDT en entier. Lui n’a pas l’air de trop peiner. Le paysage défile doucement sous mes pieds et à chaque nouveau lac que je croise je m’émerveille de cette harmonie entre lacs et montagnes, faune et flore, le bleu et le gris. Je réalise que j’aurai dû bifurquer un peu plus tôt. Je tente une traversée sauvage et ne tarde pas à me confronter à ma première traversée de rivière. L’endroit où je me situe n’est pas idéal, je rebrousse légèrement chemin pour atteindre une dalle submergée par l’eau qui dévale en petites cascades. Mes bâtons servent à me stabiliser. Les pieds trempés, je poursuis l’ascension en direction du sommet de l’autre côté de la vallée. Encore 2/3h je pense. Les distances sont assez grandes et je n’avance pas vite.

Pendant ce temps, je me questionne de plus en plus, ne devrais-je  pas m’arrêter au lac en contre bas pour aujourd’hui et en profiter pour me reposer ? Je me sens faible et l’heure tourne.

Arrivé au décollage fatigué et trop tard serait regrettable….mais les beaux jours sont comptés, dur de choisir. J’opte pour une bonne sieste d’une heure et en profite pour avaler quelques fruits secs. Il est déjà 13h, je repars un peu contre mon gré, vers un décollage qui ressemble de plus en plus à un champ de pierre, mal orienté qui plus est. Tac, je bifurque coupe à travers les alpages pour finalement m’orienter vers une autre pente ‘herbeuse’ qui parait mieux située. Elle se trouve légèrement plus loin mais tant pis, mieux vaut transpirer 30min de plus et faire un beau vol que de se retrouver lamentablement 300m plus bas par fainéantise.

Leave a Reply

Votre nom *
Votre courriel *
Website
Message

N'hésitez pas

Contactez-moi


..........................................................................

Nom : Sébastien Roux